UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

DS Avocats assiste Estimeo et Uniris

Deals
Outils
TAILLE DU TEXTE

DS Avocats conseille Estimeo et Uniris dans le cadre de leurs levées de fonds.

dsavocatsLe Département Corporate de DS Avocats : Bernard Tézé, Associé et Alexandra Nguon, Collaboratrice, a accompagné les start ups Estimeo et Uniris dans le cadre de leurs levées de fonds, représentant chacune 400 000 euros, respectivement auprès d’Elie Heriard-Dubreuil (ex Standard & Poor's désormais chez Beyond Ratings), Gilles Monat (ex Saxo Banque) et Pierre-Yves Festoch (Circle Pay), pour les premiers et Stéphane Roques, président de Parkeon, pour les seconds.

Estimeo, candidat à la première édition du concours We Law You, organisé par DS Avocats et dédié exclusivement à l’accompagnement juridique des start ups, est la première plateforme de notation automatique de startups grâce à un algorithme probabiliste prenant en compte des critères à la fois financiers et extra financiers.

Avec plus de 1000 startups inscrites sur sa plateforme en 1 an, Estimeo a déjà su convaincre de beaux partenaires comme le groupe bancaire Banque Populaire, le réseau de cabinets d'audit et d'expertise comptable BDO ou encore des incubateurs comme le WAI de BNP.

Uniris, qui a reçu le prix de l’innovation du MEDEF en 2017, a quant à elle développé une solution d’authentification biométrique couplée à une technologie blockchain. Protégée par onze brevets, elle permet l'identification d'un individu sur son téléphone ou sur un ordinateur, par ses données biométriques. Le système génère une clé cryptographique lors de chaque identification, en réalisant une reconnaissance 3D des réseaux veineux et nerveux du doigt à l'aide d'un capteur infrarouge. La jeune pousse destine, dans un premier temps, cette technologie aux secteurs de la défense militaire et de la finance, avec un lancement commercial prévu en septembre. Elle pourrait également la configurer pour d'autres usages, tels que le vote électronique, la fintech, le chiffrement de mails ou encore le contrôle d'accès.