Responsabilité médicale : précisions sur le manquement au devoir d'information préalable

Obligations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un médecin ayant dû opérer une patiente deux jours à la suite d'une première opération, même pour soigner des dommages importants, manque à son devoir d'information s'il ne transmet pas une information claire, loyale et appropriée à la patiente.

Une dame âgée s'est fait opérer de la cataracte par un premier médecin, le 16 février 2015. Au cours de l'intervention, elle a souffert d'une luxation des fragments cristalliniens. Un second médecin, rétinologue, l'a donc opérée le 18 février 2015.  Au cours de cette seconde intervention, la patiente a souffert d'une désinsertion irienne avec hémorragie. Divers dommages à cet œil s'en sont suivi.La patiente a demandé au tribunal de grande instance de Marseille des dommages-intérêts au second médecin notamment pour défaut d'information préalable à (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.