UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Nicolas Partouche, Associé, Dethomas Peltier Juvigny & Associés : « Je veux participer au renforcement de la pratique M&A et développer une offre en Restructuring »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Nicolas Partouche sur son arrivée au sein du cabinet Dethomas Peltier Juvigny & Associés.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Dethomas Peltier Juvigny & Associés ?

J’ai décidé de rejoindre le cabinet en raison de son excellente réputation en droit des affaires, sa double culture conseil/contentieux, et pour le projet entrepreneurial qu’il me permet de réaliser dans toutes ses dimensions (intellectuelle, humaine …).

Est-ce plus facile d'arriver dans un cabinet avec son équipe ?

C’est plus facile en termes de continuité de fonctionnement et de service délivré aux clients. C’est surtout satisfaisant car cela nous permet de poursuivre dans un nouveau cadre la réalisation d’un projet professionnel et humain entamé depuis un certain temps. C’est donc une continuité dans le changement !

Quels sont vos domaines de compétences ?

Le Corporate – M&A et le Restructuring.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

J’ai suivi un cursus de formation universitaire classique en France avant d’intégrer le cabinet Jeantet comme stagiaire, puis collaborateur et enfin associé. La première partie de ma carrière a été consacrée aux dossiers transactionnels en M&A pour des sociétés cotées et non cotées, françaises ou étrangères. J’ai passé, dans ce cadre, près d’un an à New York. J’ai ensuite développé en complément une pratique Restructuring qui m’occupe aujourd’hui autant que l’activité M&A.

Qui a le plus influencé votre carrière ?

Les clients qui ont accepté de me faire confiance. Cela peut paraitre banal mais c’est une évidence pour moi : la typologie des clients que j’ai rencontrés et des dossiers difficiles que j’ai parfois eu à traiter ont fortement influencé mon parcours et mes choix.

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière ?

Un dossier récent de cession d’entreprise industrielle cotée en bourse. J’avais accompagné quelques années plus tôt la société lors des difficultés d’une de ses filiales, dans un dossier sous forte pression sociale et politique en pleine campagne présidentielle. Après ce dossier difficile, j’ai pu les accompagner dans la cession de leur entreprise, devenue le leader mondial de son secteur. Le lien entre mes deux activités et une relation particulière avec des dirigeants qui sont de vrais entrepreneurs.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans votre secteur d'activité ?

L’actualité la plus marquante concerne le Restructuring avec des réformes récentes et à venir qui confirmeront, j’en suis sûr, l’attractivité de la France pour traiter efficacement des difficultés des entreprises en respectant les différentes parties prenantes.

Qui conseillez-vous ?

Des entreprises françaises et étrangères, de grandes entreprises ou des ETI, leurs dirigeants, des banques, des mandataires de justice.

Quels sont vos objectifs pour ce cabinet ?

Participer au renforcement de sa pratique M&A, développer à nouveau une offre en Restructuring, vivre avec mes associés et nos équipes des moments intenses et uniques en prenant du plaisir.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)