UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Christelle Coslin, Associée, Hogan Lovells

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le Monde du Droit a interrogé Christelle Coslin, nommée associée au sein de la pratique Contentieux du bureau de Paris du cabinet Hogan Lovells.

Selon vous, qu'est-ce qui a présidé à votre cooptation ?

J'ai eu l'occasion de travailler sur des dossiers très divers où j'ai pu développer mes compétences en matière de litiges internationaux, de contentieux de masse mais aussi de compliance et d'enquêtes internes. Ces sujets sont au cœur des préoccupations de nos clients dans de nombreux secteurs : technologies, automobile, énergie, construction etc.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Armée de mes diplômes de Sciences Po et du DEA/M2 Recherche de Droit international privé de l'Université Paris 1, j'ai rejoint Hogan Lovells pour mon premier stage et y ai fait toute ma carrière. La vaste plateforme internationale et l'organisation par secteur d'industrie m'ont permis d'évoluer dans un environnement très stimulant. J'ai acquis une solide expertise et un réseau qui m'offrent aujourd'hui de belles perspectives

Qui a le plus influencé votre carrière ?

J'ai eu la chance de travailler avec divers associés situés à Paris et à l'étranger. Tous m'ont beaucoup appris, mais j'aimerais citer Cécile Derycke et Christine Gateau, qui ont été et sont toujours des mentors et des soutiens sans lesquels je n'aurai pas connu mon épanouissement professionnel actuel.

Quel est votre meilleur souvenir dans votre carrière ?

Il y en a beaucoup. Je pense à la fois à des moments de convivialité et à des épisodes de travail d'équipe intense. Si je ne dois en citer qu'un seul, ce sera une très belle victoire judiciaire obtenue (et célébrée) en équipe en 2015 !

Quels sont vos domaines de compétences ?

Je conseille et représente en justice de grandes entreprises lorsqu'elles sont impliquées dans des litiges commerciaux à dimension internationale et des contentieux de masse. Je les assiste sur tous leurs sujets liés à la mise en cause de leur responsabilité éventuelle en lien avec leurs produits ou leurs services.

Quelles sont, selon vous, les actualités marquantes de ces dernières semaines dans ces secteurs d'activité?

L'actualité est riche. Pour citer deux exemples qui m'intéressent tout particulièrement, il y a la loi relative à la lutte contre la manipulation de l'information (communément appelée loi Fake News) et la mise en œuvre depuis 2018 des Chambres internationales mises en place au sein des juridictions parisiennes pour faire de Paris une place juridique encore plus attractive.

Qui conseillez-vous ?

Principalement des entreprises des secteurs des technologies, de l'automobile, et de l'énergie et de la construction.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)