UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Cleary Gottlieb Paris : deux nouveaux associés

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP a annoncé l’élection de 8 nouveaux associés et 7 nouveaux counsel exerçant dans les bureaux de Pékin, Cologne, Londres, New-York, Paris et Washington D.C. Ces nominations seront effectives à compter du 1er janvier 2019. A Paris, le cabinet compte deux nouveaux associés : Frédéric de Bure et Séverine Schrameck.

cleary gottlieb2016Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP a promu 15 avocats (8 nouveaux associés et 7 nouveaux counsel. Ces promotions portent le nombre d’associés du cabinet à 196 et de counsel à 65.

« Je suis très heureux d’accueillir nos nouveaux associés et counsel dans leurs nouvelles fonctions au sein du cabinet » a dit Michael Gerstenzang, Managing Partner de Cleary Gottlieb. « Ce groupe d’avocats accomplis est le reflet de notre engagement à fournir des services d’excellence à tous nos clients, partout dans le monde. Ils reflètent l'étendue de nos pratiques, la diversité de nos talents et la richesse de notre culture. »

Les nouveaux associés et counsel sont résidents des bureaux de Pékin, Cologne, Londres, New-York, Paris et Washington D.C. Leurs expertises couvrent le droit de la concurrence, la gouvernance d’entreprise, le droit social, le financement, le contentieux et l’arbitrage, le private equity, le droit immobilier, les financements structurés (structured finance) et le droit fiscal.

A Paris, Frédéric de Bure et Séverine Schrameck ont été cooptés associés.

Frédéric de Bure, associé, spécialisé en droit européen et français de la concurrence. Il conseille des clients dans des dossiers complexes de contrôle de concentration et de pratiques anticoncurrentielles devant la Commission européenne et l’Autorité de la concurrence, ainsi que dans les contentieux liés. Il a notamment conseillé Airbus dans plusieurs dossiers majeurs, dont l’acquisition de la division avions commerciaux de Bombardier, ainsi que le rachat d’Arianespace, le fournisseur européen de services de lancement de satellites, par Airbus Safran Launchers (désormais Arianegroup); Hachette Livre dans le cadre de l’enquête de la Commission européenne sur les clauses relatives à la « nation la plus favorisée » et les contrats de distribution de livres numériques avec Amazon; et Google dans le cadre de plusieurs dossiers d’abus de position dominante devant l’Autorité de la concurrence. Il a également représenté le groupe Lagardère devant la Cour de justice de l’Union européenne dans le contentieux l’opposant à son concurrent Odile Jacob afin de sécuriser l’acquisition de Vivendi Universal Publishing. Frédéric de Bure a rejoint le cabinet en 2003 et est devenu counsel en 2012. De 2003 à 2008, il exerçait au bureau de Bruxelles.

Séverine Schrameck, associée, spécialisée en droit européen et français de la concurrence. Elle intervient également en matière de droit public. Elle est résidente du bureau de Paris. Séverine a conseillé de nombreux clients dans plusieurs affaires complexes de contrôle des concentrations et de pratiques anticoncurrentielles devant la Commission européenne et l’Autorité de la concurrence. Elle a représenté Essilor dans son rapprochement stratégique de 46 milliards d’euros avec Luxottica, où Cleary agissait en tant que conseil antitrust mondial et européen. Elle a également représenté Total dans le cadre de l’acquisition de Direct Energie pour un montant de 2,5 milliards d’euros et de l’acquisition de Saft Groupe pour un montant de 950 millions d’euros. Elle a également conseillé Bridgepoint dans le rapprochement de Médipôle Partenaires (faisant partie du portefeuille de Bridgepoint) et d’Elsan, Valeo dans le cadre des enquêtes de la Commission européenne sur les systèmes thermiques, ou encore Lavazza dans le cadre de son acquisition de la marque de café française Carte Noire et d’actifs connexes auprès de Koninklijke Douwe Egberts, pour un montant de 600 millions d’euros. Elle a conseillé l’Etat au sujet de l’acquisition par General Electric des activités d’énergie et de réseaux d’Alstom ainsi que sur les conditions du rachat de 20% du capital d’Alstom à Bouygues. Séverine Schrameck a rejoint le cabinet en 2012.