UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les juristes en droit IP/IT sont les juristes les mieux rémunérés dans les secteurs de l'industrie et des services

Juriste
Outils
TAILLE DU TEXTE

Fed Légal a interrogé ses candidats juristes dans les secteurs de l'industrie et des services. Ce sont les juristes en droit de la propriété Intellectuelle et du numérique qui ont la meilleure rémunération.

Fed Légal, cabinet spécialisé dans le recrutement des métiers juridiques et fiscaux a mené une étude sur la rémunération des juristes dans l'industrie et les services. Cette enquête a été réalisée auprès de 149 candidats rencontrés par Fed Légal et qui exercent comme juristes dans l'industrie ou les services. Près de 45 % des répondants sont spécialisés Droit des Contrats.

L'enquête révèle que  les 3/4 des juristes dans l'industrie et les services perçoivent un salaire fixe brut annuel compris entre 40 et 89 K€. Quant aux bonus, ils sont 66 % à en recevoir un, compris entre 1 et 10 K€. Près de la moitié des juristes bénéficient d'un accord d'intéressement et de participation qui leur octroie l'équivalent d'1 à 2 mois de salaire.

Les juristes en Droit IP/IT et les détenteurs d'un diplôme international sont les mieux rémunérés

Seuls 11 % des juristes dans l'industrie et les services perçoivent un salaire de plus de 90 K€ annuels. Dans cette catégorie la mieux rémunérée, les juristes spécialisés en IP/IT (Droit de la propriété Intellectuelle et du Numérique) ou en Droit Economique sont surreprésentés. Par ailleurs, 14 % des répondants déclarent avoir touché un bonus de plus de 11 K€. Parmi eux, les détenteurs d'un diplôme LLM/LLB, ou d'une autre formation à l'international sont très présents (45 % des cas) et ceux ayant obtenu un Capa (25 % des cas). L'étude montre également que seuls 9 % des juristes perçoivent un intéressement/participation correspondant à plus de 2 mois de salaire. C'est le cas des juristes en Corporate/M&A/boursier (29 % sont concernés) et des spécialistes en Droit IP/IT (29 % concernés également).

Les juristes moyennement satisfaits de leur rémunération

En outre, un peu plus de la moitié des juristes considèrent que leur rémunération n'est pas au niveau du marché, qu'il s'agisse du salaire fixe (54 % d'insatisfaits) ou variable (52 % d'insatisfaits). Assez logiquement, les mieux rémunérés se montrent davantage satisfaits, mais « seulement » 65 % de la catégorie de salaire + 90 K€ se considèrent au niveau du marché. Concernant la rémunération variable, seuls les répondants bénéficiant à la fois de plus de 6 K€ de bonus et d'un package intéressement/participation sont une majorité à juger leur variable au niveau du marché.
Enfin, plus de 70 % des répondants estiment que leur prochaine augmentation annuelle n'excèdera pas 5 %.

Arnaud Dumourier (@adumourier)