"La vie en rose : pour en découdre avec les stéréotypes" de Brigitte Grésy

En librairie
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le comité de lecture de la commission DJ au féminin du cercle Montesquieu présente l'ouvrage de Brigitte Grésy intitulé "La vie en rose : pour en découdre avec les stéréotypes".

cercle-montesquieu

 



Comme les cartables devenus sexués au fil du temps en fonction de leurs couleurs roses ou bleues, nous sommes ligotés depuis notre naissance le masculin et le féminin qui sont des constructions sociales.

Comment se construit l’apprentissage des enfants ?

L’apparence des petites filles est l’objet de toutes les attentions et elles sont moins orientées vers des activités collectives. Les jouets des garçons proposent davantage d’activités physiques, de manipulation et de liens avec le monde extérieur alors que ceux des filles sont souvent reliés aux activités domestiques ou maternelles. Puis, ce déséquilibre est perpétré dans les médias, la littérature jeunesse …

Le résultat de ce conditionnement social ?

Intuition et empathie seraient du genre féminin ; rigueur, maîtrise de soi et courage seraient du genre masculin. Or il y a des hommes empathiques et des femmes courageuses. Pour Brigitte Grésy, énarque, spécialiste des politiques publiques dans le domaine de l’égalité entre les sexes et Secrétaire Générale du Conseil Supérieur de l'Egalité professionnelle, ces stéréotypes de genre constituent une perte de chance en termes d’estime de soi, de prise de risque et d’apprentissage.

L’auteur de « La vie en Rose, pour en découdre avec les stéréotypes » met au service de sa démonstration rigoureuse de nombreux rapports et données chiffrées tout en dressant un portait vivant, étoffé d’anecdotes d’une femme d’aujourd’hui, égale des hommes en droit et confrontée à une position sociale inégale.

La malédiction des 20% a la vie dure et ne se limite pas aux écarts de rémunération. Les «caractéristiques» attribuées aux femmes limitent le champ des possibles et peuvent conduire à une forme d’exclusion. La sphère du pouvoir serait réservée aux hommes, le bleu prédomine dans la sphère publique :

1) ces stéréotypes viennent fragiliser le sentiment de légitimité et de compétence professionnelle des femmes ;
2) certains comportements masculins prétendument bienveillants constituent des atteintes infinitésimales sexistes et dévalorisantes ;
3) la complémentarité des hommes et des femmes n’est pas une panacée, elle renoue avec cette division sexuelle des rôles et des fonctions qui perpétue les inégalités et le plafond de verre.

Le Comité de Lecture recommande cet ouvrage «unisexe», il permet aux hommes et aux femmes :

1. de mesurer à quel point les stéréotypes de genre influencent notre rapport au monde professionnel et nos réactions,
2. d’appliquer les pistes concrètes et solutions qui sont proposées par l’ouvrage sans pour autant préconiser la neutralité asexuée,
3. de faire valser les étiquettes des compétences liées au sexe pour constater que la seule différence incontestable est celle du corps.


***

Pour conclure, n’ayons pas de préjugés sur les stéréotypes de genre, ils existent.
Il n’y a pas de territoire réservé aux hommes ou aux femmes. Les femmes doivent inciter les hommes à s’aventurer dans la sphère privée, elles doivent aussi s’exercer à oser. L’auteur propose des solutions concrètes pour ouvrir le champ des possibles aux femmes et aux .hommes.

Ces avancées ne se feront pas les uns contre les autres mais les uns avec les autres.

Le Comité de lecture de la Commission « DJ Au Féminin » du Cercle Montesquieu vous souhaite de bonnes lectures.

Armelle Bresson-Trichard, Claire Olive- Lorthioir, Isabelle Ramus, Mireille Clapier-Desclos, Anna Guillaume, Delphine Bordier (dans l’ordre de présentation sur la photo ci-dessous) et Corinne Coscas, Christine Cantournet, Catherine Fox, bientôt sur la photo …

Le Comité de lecture de la Commission « DJ Au Féminin » du Cercle Montesquieu vous souhaite de bonnes lectures.

Armelle Bresson-Trichard, Claire Olive-Lorthioir, Isabelle Ramus , Mireille Clapier-Desclos, Anna Guillaume, Delphine Bordier (dans l’ordre de présentation sur la photo ci-dessous) et Catherine Fox bientôt sur la photo…

comite-lecture-dj-au-feminin-cercle-montesquieu2

 

Des questions des suggestions ? Contact : [email protected]