UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Allen & Overy : appel à candidatures auprès des entreprises pour intégrer son incubateur Fuse

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Allen & Overy lance un appel à candidatures auprès des entreprises pour intégrer son incubateur Fuse, basé à Londres.

allenovery Depuis le 29 janvier 2018, Allen & Overy reçoit les candidatures d’entreprises des secteurs de la legaltech, regtech et dealtech, pour faire partie du second groupe (« la Seconde Cohorte ») de Fuse, un espace d’innovation dans lequel elles travailleront en collaboration avec Allen & Overy et ses clients pour étudier, développer et tester des solutions technologiques.

Les huit premières entreprises intégrées à Fuse, dont les portes ont été ouvertes en septembre 2017, ont relevé de nombreux défis, allant d’une amélioration très significative de l’efficacité des processus juridiques traditionnels, à l’assistance aux demandeurs d’asile pour accéder à des conseils et des services juridiques gratuits. Pour David Howorth, co-fondateur d’Avvoka, un outil de création de contrats, de méthode de travail et d’analyse, « Fuse a été une expérience fantastique. Le degré d’implication d’avocats et de clients visionnaires a été incroyable et nous a réellement permis d’améliorer notre produit ».

Depuis sa création, Fuse a accueilli plus de 2 800 visiteurs, en provenance notamment des différents bureaux d’Allen & Overy et des clients du cabinet. Parmi l’une des réalisations majeures, Fuse compte la première émission d’une obligation libellée en crypto-monnaie et entièrement automatisée sur une infrastructure publique de blockchain, grâce au travail de l’entreprise Nivaura. Plusieurs projets pilotes ont également été lancés depuis septembre, en interne ou avec des clients et parmi eux, la mise au point par la société Opus 2 d’un outil d’aide au processus de vérification des prospectus par les juristes, grâce aux suggestions de jeunes avocats d’Allen & Overy.

Les entreprises – qu’elles soient de jeunes pousses ou plus confirmées - peuvent postuler pour travailler dans cet espace spécialement conçu au sein des locaux londoniens d’Allen & Overy, à la limite de Shoreditch et de la City de Londres. Elles seront invitées à y travailler pendant une période d’environ cinq mois. 

Le processus de sélection des entreprises se déroule en deux étapes. La première tient dans l’analyse du dossier de candidature qui doit présenter l’équipe, l’entreprise et son projet. Si le dossier de candidature de l’entreprise est retenu, ses dirigeants sont invités à un pitch day destiné à présenter en détails leur projet. Une fois que les entreprises ont intégrées Fuse, elles ont accès à une série de conférences sur des sujets d’intérêt pour elles, des mentors extérieurs et un parrainage par des associés du cabinet Allen & Overy.

Cette année, les candidats ont jusqu’au 16 février 2018 pour déposer leur dossier de candidature et les pitch days auront lieu au mois de mars. Les entreprises sélectionnées pourront s’installer dans les locaux de Fuse dès le mois d’avril.

Fuse est dirigé par deux membres d’Allen & Overy : Jonathan Brayne, associé au sein d’Allen & Overy à Londres, préside la structure, et Shruti Ajitsaria, avocat counsel chez Allen & Overy à Londres, en est la directrice.
Selon Jonathan Brayne, « Fuse constitue un radar remarquable, qui nous permet de mieux comprendre ce qui existe en matière de solutions utilisant la technologie pour répondre aux défis quotidiens rencontrés par Allen & Overy et ses clients. Il a été passionnant d’observer les applications pratiques de certaines des technologies inventées par les entreprises de la première cohorte ».

Shruti Ajitsaria ajoute : « Il est clair que notre première cohorte a réalisé des choses remarquables en très peu de temps, et nous nous réjouissons d’autant plus de ce que la seconde cohorte pourra apporter. Nous avons hâte de recevoir la candidature d’entreprises aux idées brillantes ».

Jean-Claude Rivalland, managing partner du bureau de Paris, déclare : « Pour sa première édition, Fuse a accueilli des entreprises anglaises. Nous espérons que son développement la conduise à accueillir des start-up françaises, que nous pourrions ainsi accompagner dans leur développement ».

Plus d’informations sur Fuse à ce lien : www.allenovery.com/advanceddelivery/fuse 
Accès au formulaire d’inscription en ligne: https://www.f6s.com/fusebyallenovery2018/apply