UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Kirkland & Ellis ouvre un bureau à Paris

Vie des cabinets
Outils
TAILLE DU TEXTE

Kirkland & Ellis ouvre un bureau à Paris avec ses associés Vincent Ponsonnaille et Laurent Victor-Michel.

kirkland

Kirkland & Ellis, cabinet d’avocat d’affaires international spécialisé en capital investissement, accroit sa présence en Europe et s’installe à Paris. Ce nouveau bureau est le troisième du cabinet en Europe, et le quinzième dans le monde. Ayant rejoint le cabinet le mois dernier, les associés Vincent Ponsonnaille et Laurent Victor-Michel dirigeront le nouveau bureau. Ce sont tous deux des leaders reconnus sur le marché du Private Equity en France. 

« Vincent et Laurent sont deux des acteurs les plus reconnus dans le domaine du Private Equity en Europe. Ils nous rejoignent dans une période de croissance rapide et d'investissement stratégique pour renforcer notre présence en Europe. Nous nous réjouissons de l’expertise qu'ils vont apporter à nos clients dans le domaine du Private Equity sur leurs opérations en France et internationalement. Ils s’appuieront sur l’expertise de nos équipes à Londres et à Munich », annonce Jeffrey C. Hammes, Président du Comité Exécutif de Kirkland.

Vincent Ponsonnaille et Laurent Victor-Michel interviennent dans le domaine des fusions et acquisitions et des opérations complexes pour les acteurs du Private Equity, en particulier des sponsors financiers et des fonds souverains. M. Ponsonnaille était auparavant associé et co-responsable de la pratique Financial Sponsors de Linklaters; et M. Victor-Michel était auparavant associé du bureau de Paris de Linklaters.

Kirkland & Ellis compte plus de 300 avocats au sein de ses bureaux de Londres et de Munich. Le cabinet est classé premier à l’échelle mondiale à la fois pour le montant des opérations et le nombre de buyouts réalisés dans le domaine du Private Equity en 2018, selon Mergermarket.

A propos des associés

vponsonnaileVincent Ponsonnaille, 44 ans, conseille depuis plus de 20 ans des fonds d’investissement, des fonds souverains et des groupes internationaux dans le cadre d’operations de fusions acquisitions et de private equity.
Il a commencé sa carrière au sein du cabinet Veil Armfeldt Jourde la Garanderie. En 2001, il rejoint Linklaters. Il devient associé en 2006 à Paris puis à Londres où il co-dirige la pratique Financial Sponsors avant de rejoindre Kirkland & Ellis en tant qu’associé des bureaux de Londres et de Paris. Vincent est Avocat à la Cour et Solicitor of England and Wales.
Ayant exercé à Paris et à Londres, Vincent Ponsonnaille offre à ses clients une vision comparée de ces deux marchés. Il apporte à ce titre une expertise unique dans la gestion des opérations transfrontalières. Il intervient dans le cadre de transactions complexes en France, en Europe et internationales.
Il est diplômé de l’école des Hautes Études Commerciales (HEC). Il est titulaire d’un DESS Juriste d’affaires de l’Université Paris XI et d’une maîtrise Droit des affaires de l’Université Paris XI.

 

laurentvictormichelLaurent Victor-Michel, 39 ans, conseille depuis plus de 13 ans des fonds d’investissements et des grandes entreprises dans le cadre d’opérations d’acquisitions complexes, notamment des opérations de private equity.
Après une première expérience en tant qu’officier aspirant chef de quart dans la Marine Nationale, Laurent Victor-Michel commence sa carrière d’avocat chez Linklaters à Paris. En 2016, il devient counsel, puis associé en 2017, avant de rejoindre Kirkland & Ellis en tant qu’associé du bureau de Paris. Laurent est Avocat à la Cour.
Il est reconnu par le classement Legal 500 pour l’excellence de son conseil en private equity.

Laurent Victor-Michel est titulaire d’un DESS de Droit des affaires et fiscalité de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne I et d’un DEA de Droit des Affaires de l’Université Paris X Nanterre.