UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Martin Pradel rejoint Betto Seraglini pour créer la pratique droit pénal des affaires internationales

Nominations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Martin Pradel et sa collaboratrice Camille Lucotte rejoignent Betto Seraglini pour fonder la pratique droit pénal des affaires internationales.

Betto Seraglini, boutique spécialisée en arbitrage et contentieux international, continue son expansion avec l'arrivée de Martin Pradel en tant qu'associé. 
ll est accompagné de sa collaboratrice Camille Lucotte.
Il est en charge de la pratique droit pénal des affaires internationales.

Avocat au barreau de Paris et membre du Conseil de l'Ordre, Martin Pradel est un pénaliste qui s'est forgé une solide réputation.
« Martín est un des pénalistes les plus doués de sa génération mais ça n’est pas tout : il est très respecté par les juges et par ses pairs. Les effets de manches et les egos surdimensionnés ne sont pas du style de la maison ni de sa clientèle très institutionnelle. Martin est un homme droit, humble, avec des valeurs qui correspondent parfaitement à l’ADN du cabinet et aux combats que nous menons pro bono dans le cadre de notre fond de dotation pour l’accès des populations défavorisés à la Justice internationale », explique Jean-Georges Betto, associé-gérant.

Martin Pradel a débuté dans le cabinet d’avocats de son père, Michel Pradel & Associés (devenu Pradel Avocats), où il a participé au développement d’un département spécialisé en droit du travail et en droit de la sécurité sociale.
En 2008, il prend son indépendance et crée son cabinet.
Martin Pradel est diplômé d’une maîtrise de droit des affaires et d’un troisième cycle d’études appliquées de droit des actes juridiques. Il intervient en droit des affaires, devant les juridictions étatiques ou devant les juridictions arbitrales, en France mais également à l’étranger, où il dispose d’une bonne expérience du droit OHADA.

Martin Pradel a développé une activité de contentieux pénal (gardes à vue, instructions correctionnelles et criminelles, procès correctionnels et cours d’assises). 
Il intervient notamment dans le dossier du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy et des biens mal acquis par les dirigeants africains.
Investi à l’international, Martin Pradel est Directeur des Droits de l’Homme et de la défense de la Défense et au sein de l’Union Internationale des Avocats (UIA). Il a également été Secrétaire-Général adjoint de la Conférence Internationale des Barreaux de Tradition Juridique Commune (CIB), qui regroupe notamment les barreaux africains francophones.

« Je suis honoré qu’un cabinet d’affaires aussi prestigieux me confie la création d’une pratique pénale des affaires internationales. Tout ce que j’ai appris devant les juridictions françaises, étrangères et internationales dans mon combat pour les droits de l’homme et le respect d’un procès équitable dans les affaires de terrorisme, m’a forgé une expérience très solide des causes les plus difficiles. Je suis diplômé en droit des affaires, j’ai démarré ma carrière dans un cabinet d’affaires et c’est une évolution naturelle pour moi que de faire le lien entre ses deux mondes qui se craignent et se suspectent. L’éthique et la compliance sont au cœur des préoccupations de nos clients et cela ne s’apprend pas dans les livres », déclare Martin Pradel à l'occasion de son arrivée au sein de Betto Seraglini.

Ce recrutement va permettre au cabinet Betto Sergalini, qui compte désormais sept associés, d'apporter une réponse au volet pénal et judiciaire des dossiers internationaux.

Arnaud Dumourier (@adumourier)